Flèche bas Actualités

↓ vendredi 21 septembre 2018

Dernier de cordée

                        

     Au lendemain de la présentation du "Plan pauvreté" auquel nous souhaitons bonne chance , il serait faux de penser :"Enfin, il n'y aura bientôt plus de pauvres !" Dans la foulée, se désengager dans la lutte contre la pauvreté  serait une grave erreur! 
     Le "Plan pauvreté" vise à réajuster
 les mesures sociales en vigueur pour aider les derniers de cordée. Ils sont 8,8 millions. Ascenseur social ou cordée, le fonctionnement est le même : le premier est censé conseiller le second lequel communique avec le troisième et ainsi de suite jusqu'au dernier, celui que l'on n'aperçoit même plus parce qu'il est loin derrière . Pas drôle d'être le dernier de cordée , il n'a que les restes !
     Quand la ministre des solidarités Agnès Buzin dit que :"Aujourd'hui, 30 % des personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté n'accèdent pas au RSA parce qu'elles n'ont plus d'envies", c'est  grave . Etre désespéré à ce point revient à tout lâcher. Et la ministre poursuit :" Le gouvernement veut que les gens s'inscrivent dans un parcours pour revenir aux formations, à une insertion." Réinsertions, formations, réhabilitation des logements . . . si ce plan se réalise, notre argent sera bien employé car c'est par le travail que la dignité reprend pied  et non par la quête de subsides. Avouer son dénuement doit être terriblement humiliant ."Si tu me donnes un poisson, je mangerai un jour mais si tu m'apprends à pêcher, j'aurai à manger tous les jours." Cette pensée chinoise se traduit aujourd'hui par :"Si tu me donnes une allocation, je vivrai au jour le jour mais si tu me donnes du travail, je pourrai bâtir mon avenir ."
     Enfin, en marge de ce "Plan pauvreté", chacun de nous ne peut-il pas continuer à jeter depuis sa cordée un regard vers le camp de base, là où piétinent dans la boue celles et ceux qui n'arrivent pas à s'accrocher ? Continuer à leur parler, les écouter, les soutenir dans des démarches devenues pour eux illusoires ? L'image de la cordée est belle mais elle ne répond pas aux critères de justice quand ceux d'en haut restent en haut et ceux d'en bas toujours en bas. L'exemple de ce chef d'entreprise qui aide son frère à se lancer pour réussir comme lui a réussi est tellement beau !
 
     Hilaire Ferchaud 
                                                                                                  
Suite au texte "Le poids des apparences" du 7 septembre, voici un commentaire en 5 points :

-  Comment les autres nous voient-ils ?
La confiance que tu témoignes aux autres déclenche chez eux une confiance en toi et une gratitude à ton égard qui les poussent à se rendre dignes de ta
confiance, à t'en donner des preuves toujours nouvelles et à te rendre service.

-  Gardons notre corps en bonne santé, certes. Avec l'augmentation de la population et le nombre de consultations, les médecins n'auront bientôt plus que le temps d'écrire des prescriptions. La médecine moderne ne favorise plus les échanges personnels et encourage une transaction impersonnelle qui vise juste à réparer la machine.

-  Nous sommes capables d'appliquer des méthodes curatives pour réparer certaines choses qui vont mal, mais nous n'avons aucun sens de la vie qui existe
à l'intérieur de cette machine ni de l'énergie qui la fait fonctionner.

-  Dans la culture traditionnelle des Indiens d'Amérique, un médecin est respecté comme thérapeute de l'âme autant que du corps.

-  Comprendre les liens qui existent entre les divers aspects de nous-mêmes nous aidera à saisir plus clairement l'interconnexion qui existe entre les choses, entre 
toutes les vies. Notre monde est construit sur la communication et la relation avec autrui. Puisse cette compréhension nous aider à guérir et à trouver le bonheur.

     Monique de Loire-Atlantique

 

Flèche bas Articles

Dates à retenir

article paru le 7 septembre 2018

  

Fêtes patronales dans les relais:  dimanche 30 septembre à la MCL de Drain.

Dimanche 7 octobre: Dimanche pour tous à 10h30 à Champtoceaux, animé par les équipes Catéchèse, Première Communion et Petite enfance. 

 

 

 

Feuille mensuelle du mois de septembre 2018

article paru le 1er septembre 2018

 


La  feuille paroissiale mensuelle pour le mois de septembre est disponible dans chaque église. Elle peut être retrouvée sur ce site en cliquant ICI
nous contacter - mentions légales - XHTML 1.0